SUPERS !

SUPER ! #1

Résumé de partie

SUPERS ! #1

Lille, avril 1983, alors qu’on inaugure l’ouverture du premier restaurant McDonald™ sur la grande place de Lille, on ouvre également le procès de Carlos Mendoza, chef renommé et redouté du groupe terroriste Action Rouge. Chaperon Rouge, qui a reçu son argent de poche des Groseille, ses parents adoptifs, et Kamil se rendent séparément au havre de la mal-bouffe pour s’initier à la gastronomie américaine. Alors qu’ils arrivent au comptoir, trois hommes armés et cagoulés de bas noirs entrent et sèment la terreur dans la foule des clients assemblés. Tandis que Kamil se met en retrait, cherchant un endroit où il pourrait revêtir son costume, Chaperon Rouge saisit sa flûte et envoûte un des malfrats, une bande de drogués en manque, qui tire sur ses complices. Peu habituée à l’usage des armes, la première rafale ravage les présentoirs et menus suspendus derrière le comptoir. La deuxième rafale fauche Robert, un des bandits, qui s’effondre au sol. Son compagnon riposte et met fin à l’envoûtement avec une volée de plomb. Peu de temps après, les forces de police arrivent tandis que la foule s’enfuie dans une panique légitime.

Alors qu’une foule de badauds s’attroupe devant le restaurant ravagé, Kamil répond à une interview de FR3. Puis il va voir Chaperon Rouge et lui propose une glace, histoire de faire connaissance. Alors qu’ils passent commande rue de Béthune, une radio allumée leur apprend qu’il y a une prise d’otages en cours au tribunal. Tandis que Chaperon Rouge y court en mangeant son cornet et profite des ruelles de la vieille ville pour se couvrir de son habit, Kamil se dirige vers un bar pour y revêtir son costume dans les toilettes. Une fois prêt, il prend l’apparence d’un policier et se dirige vers le tribunal.

Arrivée devant le palais de Justice, Chaperon Rouge observe les forces de police en train de préparer l’assaut du bâtiment qu’elles encerclent. Elle joue un air mélancolique qui réveille une douzaine de zombies devant les gardiens de la paix stupéfaits quand ceux-ci se mettent à exécuter une chorégraphie funky. Elle profite de la confusion engendrée pour pénétrer à l’intérieur, suivi par Kamil qui est arrivé entre temps. Prenant de l’avance, et gravissant les escaliers, Chaperon Rouge est saisie par un policier cagoulé qui la sécurise contre son gré. Plus loin, deux snipers tiennent en joue ce qui doit être l’entrée de la salle d’audience. Kamil s’en approche et passe littéralement la tête par la porte. Il a le temps de voir un homme moustachu au centre, armé d’un pistolet et d’une grenade qu’il brandit, haranguer la salle d’un discours révolutionnaire et prolétaire et quatre complices armés jusqu’aux dents dont un qui le vise. Kamil a juste le temps de se replier, évitant qu’une balle n’emporte son chef. Pendant ce temps, Chaperon Rouge a envoûté son protecteur qui rejoint ses copains dehors, ceux-ci ayant décidé qu’ils n’avaient pas affaire à des vivants, et tous tirent sur les zombies qui continuent à danser. Elle se dirige également vers la salle d’audience.

Kamil choisit de prendre l’apparence de Carlos Mendoza avant d’entrer. Son apparence crée une diversion. Chaperon Rouge en profite pour envoûter l’original qui se débarrasse de sa grenade avant de donner des tartes à un de ses complices. Pendant ce temps, Kamil ouvre le feu sur les autres. La poudre parle, semant terreur et désolation. Mis en joue par un des assaillants, Kamil se fond dans le décor. Les balles de son flingue démentiel déciment l’ennemi. Carlos, ayant réussi à se libérer de l’emprise de Chaperon Rouge, tente à son tour de tirer sur Kamil, mais perd la tête. Réduit à la reddition, la foule sort dans la panique, permettant à Chaperon Rouge de s’exfiltrer sans difficulté. Kamil reprend son apparence policière, baratine quelques officiers et sort à son tour.

Le soir, aux infos, l’actualité revient sur les événements du jour et la prise d’otage. Kamil a quelques sueurs froides quand on évoque des images enregistrées à l’intérieur de la salle d’audience, mais les images prises d’un seul angle ne montre que le box du jury et Carlos. Puis on y parle de l’attaque du McDo, à sa grande tristesse, il constate que son interview a été coupée au montage. Chaperon Rouge rentre chez ses parents adoptifs qui ne réagissent qu’à peine au retour de la petite fille, qui s’installe et prend son repas avec un sourire énigmatique sur le visage.