Mission Yellow Submarine

Une nouvelle ère s’ouvre pour le MI6 après la transition présidentielle de leur puissant allié américain… et donc une nouvelle campagne.

Une nouvelle campagne de James Bond 007 commence !

Mission Yellow Submarine

MJ : David B.

  • Sebastien Jennifer Patterson, recrue (couverture : attaché diplomatique) alias pour la mission : Susan Jefferson
  • Shadowi Jennifer Svenson, recrue (couverture : mannequin) alias pour la mission : Heidi Jurgensen
  • DD Jennifer Yang, recrue (ex voleuse de diamants monte-en l’air) alias pour la mission : Yoko Aroto
  • Stéphane « alias Speed » William Deuce, agent (couverture : trader, ex-sniper) alias pour la mission : Thomas Mason

Briefing :

Une petite annonce du London Herald nous convoque à un meeting aérien à Londres. Là nous sommes guidés vers un baraquement de la base militaire, ou nous accueille William Tanner. Sa Très Gracieuse Majesté développe un SNLE (sous-marin nucléaire lanceur d’engins) furtif, dont le prototype est basé dans un port écossais. L’Agent 730, John Haley, basé à Istanbul (Turquie) aurait trouvé des documents ayant trait à la sécurité de cet engin, notre mission est d’aller vérifier ces informations, sous les ordres de 730. Rendez-vous est pris à Kennedy Street (quais d’Istanbul) à 23h30 précises le soir même.

Mission :

> Vol Hercule C130 Londres-Istanbul, arrivée 21h, base OTAN : Dans l’entrepôt de Kennedy Street, à l’heure dites, on retrouve l’agent 730 torturé à mort à la scie sauteuse. Il a à peine le temps de murmurer à l’oreille de William/Thomas « rendez-vous à 11h au Parténon », alors qu’un hors-bord rapide s’éloigne, moteur hurlants

> Navette militaire Istanbul-Athènes, arrivée à l’aéroport Elefthérios-Venizélos (aéroport international d’Athènes) dans la nuit : Nous aménageons dans Athènes dans un hotel proche de l’Acropole, et prenons contact avec un des fils de Karim Bey sur les marche du Parthénon. Il nous apprends que 730 avait commencé à chercher des information sur un certain Michael Bedslow, une fortune récente dans le high-tech, fort mystérieux. Les fils Bey avaient identifié pour 730 une certaine Irena Fergusson, héritière de magnat du pétrole et dernière conquête connue de Bedslow, installée au Athenes Hilton, et qui passe pas mal de temps à perde l’argent de son héritage au casino. John Haley avait par ailleurs commandé du matériel. En son absence, nous ouvrons les deux containers pour trouver : 2 Lotus esprit (biplaces), et un lot de gadgets 4 équipements de plongée, une mallette MS67G (surveillance et brouillage, intrusion, et signal très longue portée). Une mallette de contre mesures, un stock de gadgets (un briquet à halothane, un stylo à acide, 4 paires de chaussures d’évasion, ceinture à monnaie homme 300 Livres sterling tylet en plastique, lacets inflammables, 2 HK53 (fusils d’assaut à silencieux intégrés), 4 fusils harpons lourds, un HKG11 (fusil de Sniper).

Après avoir pris des chambre dans l’hôtel de luxe ou séjourne Irena Fergusson, nous rejoignons celle-ci au casino. De là nous la suivons avec sa petite cour vers la Voile Bleue, boite de nuit de la jet-set. De la alors que nous la filons (elle a pris subrepticement la poudre d’escampette dans sa Jagar, conduite par un des agents de sécurité de la boite de nuit) Porche 928 S noires semblent vouloir nous intercepter. Quelques cascades et fusillades après, nous en somme débarrassés, mais la jaguar est vide, sur une plage (et le vigile déssoudé). Un hors-bord rapide s’éloigne, moteurs hurlants (oui c’est la deuxième fois)

Utilisant les deux Lotus esprit, en « mode sous-marin » nous prenons la mer sur deux trajectoires parallèles, pour enfin rejoindre le fuyard en haute mer, en train d’entrer par l’avant dans un énorme tanker, sans erre et sans lumière en haute mer.

Après avoir activé les contre-mesures, envoyé un message à qui de droit, les hélices sont piégées, un émetteur posé sur le monstre de métal, les deux Lotus approchées du tanker, et nous nous apprêtons à l’investir pour poursuivre nos investigations.

Logo de l'I.O.A. -  voir en grand cette image
Logo de l’I.O.A.
L’information Awareness Office à vraiement existé, et c’était bien là son logo. Inutile de dire que les conspirationnistes de tout poils se sont régalés.
Logo de l'I.O.A.

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom