Mutant Chronicle de A à Z

Lexique - description rapide du monde

Après les nations vinrent les corporations. Après les corporations vinrent les mégacorporations. Avec elles apparurent des conflits d’une échelle encore jamais rencontrées par l’humanité. Ces conflits déchirèrent le système solaire dans son entier. L’humanité était au bord de l’auto-annihilation lorsqu’un sceau depuis longtemps perdu fut brisé et qu’un ancien mal s’échappa faisant empirer une situation déjà horrible. Ceci marqua le retour d’un ennemi oublié de l’humanité et les humains furent massacrés par millions. Mais le pire était que cela ne constituait qu’un prémisse à ce qui allait se produire…

Capitol est la plus puissante des mégacorporations et son siège se situe dans la mégacité de San Dorado sur Mars. Son empire commercial domine tous les marchés. Son succès tient en deux termes : agression et adaptabilité. Capitol inonde le système solaire avec sa propagande corporatiste pour marteler son message dans toutes les cervelles de consommateurs. Elle dispose également de la plus grande armée des forces de l’humanité.

Mishima est la mégacorporation qui connaît la plus forte croissance de toute. Elle va très bientôt rivaliser Capitol à la tête du top cinq des mégacorporations. Même si ses produits se retrouvent partout, personne ne sait vraiment qui dirige la mégacorporation. Tout ce que l’on sait est qu’une mystérieuse organisation appelée les Tongs est à la tête de Mishima. Il n’est même pas sûr que le monde traditionnel de Mishima, Mercure, abrite le siège du conseil des Tongs nommé la Strate Shang.

Bauhaus est une corporation aristocratique qui est dirigée par de fières familles nobles. Le sang, l’héritage et la tradition sont les fondations de Bauhaus. Il s’agit d’une société strictement hiérarchisée qui est régie par les us et coutumes militaires. Les produits Bauhaus se distinguent par la meilleur qualité ce qui en fait non seulement les produits les plus chers mais les plus exclusifs. L’indomptable planète Vénus le domaine principal de Bauhaus.

Imperial est une corporation féodale officiellement dirigée par Sa Sérénité la Reine. La corporation consiste en fait en une collection de centaines de clans qui sont éparpillés à travers tout le système solaire. Leurs méthodes commerciales sont très contreversées et le terme de « piraterie » est habituellement utilisé pour qualifier les stratégie économique d’Imperial.

Sundiata est la plus récente des mégacorporations mais tire un énorme avantage de sa technologie avancée. Les origines de la technologie de Sundiata - appelée technologie frontière - sont très controversées et, en considérant l’histoire des corporations émaillées par les événements catastrophiques liés à des expérimentations de haute technologie, ce n’est pas une mauvaise idée que de s’inquiéter de cette nouvelle technologie. La Confrérie est très critique à l’encontre de Sundiata, dont elle a pourtant elle a pourtant initié la création pour absorber la compagnie hérétique Centronics en en neutralisant la pervertion symétrique !

Le Cartel est une puissante organisation qui s’efforce de réduire les frictions entre les corporations pour prévenir de nouvelles Guerres corporatistes désastreuses. Les dernières guerres n’ont vu aucun vainqueur et ne durent cesser qu’à cause de l’épuisement de tous les protagonistes aussi beaucoup de rancœurs sont encore nourries. Les diplomates du Cartel s’efforcent désespéramment de maintenir un semblant de paix mais ce n’est pas leur seule mission. Le Cartel lui-même nourri des ambitions qui dépassent de loin ses efforts de stabilisation. Lui aussi sent le pouvoir à sa portée et n’hésitera pas à le prendre si l’opportunité se présente. Pour en savoir plus …

La Confrérie est le gardien de la seule vrai religion de l’humanité : la Lumière. Contre la puissance de la Symétrie il n’existe aucune autre arme plus efficace que la force brute de la Lumière canalisée par les arts mystiques que sont les Mystères. La Confrérie est une institution vaste et dogmatique contrainte à purger l’humanité par le feu et le sang.

Les compagnies indépendantes qui connaissent une existence précaire à l’extérieur des gigantesques ensembles corporatistes des cinq grandes. Après les Secondes Guerres corporatistes, les mégacorporations furent forcées de vendre de grands secteurs de leurs industries pour être capable de rester économiquement à flot. Cette vente entraîna la création d’innombrables compagnies indépendantes qui sont restées plus ou moins affiliées aux cinq grandes. Elles sont de toutes natures et de toutes tailles mais partagent une chose en commun : La peur d’être réintégrées par les mégacorporations qui aimeraient aujourd’hui qu’elle reviennent dans leur giron. La seule protection qui existe entre elles et une éventuelle prise de contrôle hostile est le Cartel, mais celui-ci ne peut pas être partout, et l’opinion publique, moins portée au guerre corporatistes ouverte depuis « la fin de la guerre »

La Symétrie obscure a des originesaussi troubles que son nom. Cette force manifestement étrangère tourmente l’humanité depuis une durée inconnue, mais préalable à l’accession connue de l’humatité à l’espace. D’après la Confrérie, cette menace est aussi vieille que l’humanité elle-même. Dans tous les cas, la Symétrie est l’ennemi le plus redoutable auquel ait du faire face l’humanité. Les cinq Apôtres de la Symétrie n’ont qu’un seul objectif : éliminer toute présence humaine. Les Légions Obscures des Apôtres Algeroth et Demnogonis causent la souffrance sur les champs de batailles. Dans les cités et colonies, les horreurs insidieuses de Semaï et Muawijhe attaquent l’humanité de l’intérieur. Le tout est supervisé par Ilian, la Maîtresse du Vide ; la première des Apôtres.

Les Hérétiques sont les traîtres de l’humanité. Les Hérétiques sont des individus qui ont choisi de lutter contre l’humanité dans le conflit qui s’est engagé avec la Symétrie pour le pouvoir ou par pure haine de l’humanité. Mais quelles que soient leurs raisons, ils se tiennent face à l’humanité qui n’a rien d’autre que de la haine pour eux.

Luna est majoritairement un désert de poussière. Il n’y règne aucun vent, aucun point d’eau et aucune trace de vie exception faite de la grande et ancienne mégalopole sous dôme qu’est Luna City. Son climat et sa gravité sont contrôlés par plusieurs artefacts technologiques des anciens qui sont entretenus et protégés par la Confrérie. La pollution d plonge les les niveaux inférieurs de la ville dans une couche de brouillard et la fumée tératogènes. En effet les près de 500 millions de personnes habitent ses rues brumeuses et ses bâtiments mégalithiques se répartissent par niveaux : En dessous la lie de la population, souvent mutante, qui vit dans la crasse, sans loi ni ordre et à la merci des forces armées qui s’y aventurent. Puis les niveaux bas, réservés aux activité polluantes, sous la coupe des méga-corporations qui contrôle la zone en surface, ou ailleurs des bandes qui arrivent à se faire un territoire. Viennent les niveau proche de la surface ou le vulgus pecum vie sous l’autorité des forces qui contrôlent la zone, et au moins théoriquement, du cartel et le la Confrérie. Puis viennent les niveau corporatistes des puissant, qui vont du « plafond » du nuage jaunâtre de pollution des exécutifs, jusqu’à l’air frais des dessous du Dôme pou les grands de ce monde ! Luna City est une cité ancienne et amère, mais c’est la plus grande mégapole, le centre du monde connu, et ses habitants en sont fiers (ou n’ont pas le choix).