Résumé de la première partie

Épisode 1 : Les Fils de Dredd

Août 2042, L’Île (Lille). Depuis quatre ans, la ville renaît de ses cendres sous le règne, le joug diront certains, des Texan Donkeys, la bande de yankees menée par Josh Ewing qui a su fédérer avec plus ou moins de succès les différents clans de la métropole après avoir mené une bataille glorieuse contre les invasions Vikings. La métropole est depuis devenue un havre de paix, renforcé par sa position géographique : entourée d’eau et de marécages et parsemée de canaux qui en font une nouvelle Hamster-dame.

Dans le but de conclure de nouveaux accords avec la cité de Quand (Caen) et de renforcéer les liens fébriles de son troupeau, Josh réuni une équipe pour convoyer une livraison de gnôle en échange de denrées diverses et rares.. On consulte les chefs de tribu qui envoient deux mercenaires des Pirates de l’Espace : Armanoïd et Mollo. Les Oranges mécaniques trouvent un “volontaire” en la personne de Karagun. Ils rejoignent Looping le mécano de l’Agence Touriste et Kitty la marchande et son bahut rose bonbon. On leur confie le Behemoth, un camion semi-blindé et lourdement armé pour leur ballade amicale. Dès la première heure, la fine équipe ne cache pas son bonheur de faire équipe ensemble pour les prochains jours. C’est ainsi que Karagun menace Looping de lui faire manger le bitume de l’autoroute s’il ne ferme pas sa grande gueule.

En fin d’après-midi, les fils de Dredd, une bande de justiciers motards, surprennent nos amis en pleine infraction du code de la route n°42Xb23 lorsqu’ils dépassent la vitesse autorisée sur le ruban à plus de 60km/h ! Pris en chasse, l’issue est inévitable et les justiciers repeignent la chaussée avec leurs boyaux au doux son de la M60 déchaînée.

Après une bonne nuit de repos sur une aire routière abandonnée, nos héros reprennent leur trépidant périple vers la Normandie bien-aimée quand un voyant s’allume au compteur. Ô joie ineffable ! L’alternateur a des faiblesses et le mécano n’a évidemment pas la pièce de rechange ! Ils quittent alors l’autoroute dans l’espoir incertain de trouver un garage ou, qui sait ? un magasin de pièces (on peut rêver).

Sur la route fatiguée, ils croisent deux sympathiques paysans venus du village de Trouffion-lez-Grenoules. Après avoir fait copain, ils s’y rendent et commencent d’ardues négociations avec le Maire, Bill, pour réparer leur monstre d’acier et de diesel. Kitty leur propose différents artefacts peu utiles à la rude vie des pécores. Énervée par une situation qui s’embourbe, et peu tentée par l’alternative offerte de rester une semaine à faire des TIP, Karagun offre en échange une des mitrailleuses du camion, ce qui suffit à convaincre les bouseux. Une fois les affaires courantes réglées, il retourne dans le camion et s’y enferme pour faire une sieste bien méritée, non mais !

Sachant qu’il leur faut attendre deux jours avant que l’alternateur ne leur soit livré des fourmis, chacun s’occupe comme il peut. Armanoïd mobilise les culs-terreux pour renforcer les fortifications fébriles qui entourent le bourg. Mollo astique son fusil, Looping va filer un coup de main au mécano local, Karagun s’isole dans la cabine du Behemoth et Kitty va faire connaissance avec le médecin du coin, en quête d’une trousse de secours, au cas où. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance du docteur Schwartzberg et de sa secrétaire hallucinée. Profitant de l’attente dans la salle dédiée à cet effet pour dérober quelques Mickey Magazines, elle rencontre ensuite un médecin dédié à son métier et à l’exploration la plus intime de son anatomie. Elle se dérobe à cet examen approfondi et parvient à de plus fructueuses négociations avec sa secrétaire qui la fournit en bandages et désinfectants divers en échange d’un nécessaire à maquillage.

Au soir, deux bouseux manquent à l’appel. Nos braves compagnons joignent leurs forces pour partir à leur éventuel secours et trouvent l’un d’eux crucifiés dans un champ, coiffé d’une citrouille d’Halloween et débarrassé de ses yeux. Sa fille, la jeune Barbara, a disparu ! Dans la nuit sombre et obscure, les phares du VAB permettent de distinguer des traces de motos et une piste sanglante.

Remontant les traces des motos infernales, la troupe est forcée de poursuivre à pied à travers bois. Ils arrivent à l’entrée d’une ancienne carrière de pierre gardée par des justiciers armés jusqu’aux dents. La poudre parle et le sang lui répond. Ils découvrent dans une clairière enclavé un autel dédié à Judge Dredd ou trône une statuette en résine de l’infâme idole surmonté de leur terrible devise “I AM ZE LAW”. Au fond des galeries, ils découvrent les motos et Barbara, ligotée à une table d’examen gynécologique et visiblement violentée à multiples reprises. Ils ramènent la victime et les bécanes au village.

En voulant amener Barbara au docteur Schwartzberg pour un examen, on ne peut que constater le départ précipité et pourtant discret du médecin. Une fouille minutieuse permet de découvrir dans la poubelle des ampoules de morphine vides mais surtout un suivi médical très particulier des villageois puisqu’on y trouve pour chaque femme en âge de procréer un planning de leurs cycles de menstruation.

Nos héros réfléchisse en compagnie de Bill le Maire sur un endroit probable de la fuite et de l’incarcération des femmes disparues depuis plusieurs mois et la ville de Bové semble l’endroit le plus vraisemblable. Armanoïd propose de s’y rendre et de ramener les prisonnières et leurs éventuels rejetons au village contre récompense. On s’entend sur les termes et l’équipe se prépare au départ, d’autant que le Behemoth est à nouveau opérationnel.

Mespheber ^^

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom